En créant une manifestation sur le thème des carnets, il m’est apparu  opportun (nécessaire ? amusant ?) de laisser quelques traces de cette aventure dans un journal. Sur « Haut les cœurs » de Fauve, lançons-nous dans la rédaction de ce carnet des Carnets .
Au départ, comme souvent, il y a eu un lieu et une rencontre.
Le lieu : le jardin familial croq’Jardin à La Roque d’Anthéron. Là, par une douce soirée d’été, j’assistais au filage d’une spectacle de danse du Groupe Bernard Menaut en grignotant quelques savoureuses fraises des bois qui traînaient sous mes doigts. Là, je rencontrai Nathalie. Elle avait une super douche portative solaire et elle s’apprêtait à dormir dans le tipi du jardin. En regardant les danseurs, nous échangions nos rêves. Elle, c’était de bâtir chez elle, vers la vallée des Merveilles, un jardin aussi merveilleux que celui de La Roque d’Anthéron. Moi, c’était les carnets. Ecrire dans des carnets, lire des carnets, exposer des carnets… Elle m’a dit : vas-y. Avec beaucoup de points d’exclamation. Le lendemain, je prenais rendez-vous l’adjointe à la culture de la Roque d’Anthéron. Le jour-même elle me recevait et, avec un sourire vraiment gentil, elle me disait : allez-y.  C’était parti.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s