Yves Ouallet, ermitage (1)Yves Ouallet est Maître de Conférences en Littérature comparée et en Littérature française des XXe -XXIe siècles à l’Université du Havre et anime un atelier d’écriture à l’École d’Art de Rouen et du Havre. Il a d’abord réfléchi sur le temps en littérature (Temps et fiction, Presses Universitaires du Septentrion, 2001). Il s’intéresse depuis toujours aux rapports que l’espace littéraire entretient avec l’origine (Raymond Queneau, le mystère des origines, dir. Yves Ouallet, Publications des Universités de Rouen et du Havre, 2005), la philosophie, la musique, la peinture (Autoportrait et altérité, dir. Yves Ouallet et Sandrine Lascaux, PURH, 2014). Il s’interroge plus particulièrement en ce moment sur la survie poétique, les enjeux anthropologiques et éthiques de l’écriture (L’écriture et la vie, tome I – Inscriptions, Éditions Phloème, 2015, L’écriture et la vie, tome II – La survie poétique, Éditions Phloème, 2016, L’écriture et la vie, tome III – Éthique et écriture, Éditions Phloème, 2016). Il préfère désormais les hypothèses et les conjectures aux thèses. Dernières conjectures : l’identité poétique, le corps poétique, le désoubli, la pensée errante (La pensée errante, en préparation). Il a toujours hésité entre la vie philosophique (Petit traité des émotions suivi d’une petite éthique portative pour l’ère du vide, Essai, à paraître en 2017), et la vie poétique (Mer d’Aral, poèmes, à paraître en 2017).